didier_raciné.jpg

La revue du temps des grandes mutations !

Didier Raciné

Rédacteur en chef d'Alters Média

Délégué Général de l’Association Alters

C’est dans la crise, sans doute la plus importante crise sanitaire mondiale, l’une des plus graves crises économiques et sociales du dernier siècle, que naît Alters Média ! Et cela caractérise bien ce que veut être la revue, celle du temps des grandes mutations ! Car nous vivons une période de très grande transformation, équivalente aux bouleversements de la Renaissance ou de la révolution industrielle !

 

Les changements qui s’accumulent, climatiques (et la vague de « catastrophes naturelles » annonciatrices de crises alimentaires, sociales et économiques), écologiques (avec les conséquences sur la survie des espèces animales et végétales, humaine comprise),  

sanitaires, technologiques, économique et sociaux, ont d’ores et déjà et auront de plus en plus des impacts majeurs pour les sociétés humaines. 
 

Ce sont ces changements que veut observer et refléter Alters Média, en multipliant les analyses, en diversifiant les points de vue, en mettant en scène les débats et les conflits qui ne manqueront pas de se produire, en décrivant l’éventail des réponses. Les maîtres mots seront curiosité, recherche de l’objectivité, croisement de points de vue, ouverture et honnêteté. La revue voudra être celle de tous les acteurs, engagés dans de vastes transformations (de leurs métiers, modes de vie et d’action, modèles) pour traverser la tourmente et faire face aux impacts.
 

Ce nouveau média observera, documentera, analysera, mais ne sera pas neutre dans ces conflits parce que des enjeux massifs sont présents. Toutes les actions ne se valent pas et certaines aggravent les situations individuelles et globales. Quelle pierre de touche, quel critère de jugement des actions adopter ? Quel principe général peut servir pour juger ?
 

Pour Alters Média, les pierres de touche, ce seront l’approche globale, la résilience et la solidarité. 
 

Approche globale, car il faut prendre en compte autant qu’il est possible l’ensemble des mutations qui sont liées, tous leurs aspects (économiques, écologiques, humains et sociaux), tous les risques afférents, et de toutes les parties prenantes de l’action. 
 

Résilience, individuelle et collective, qui est l’art de vivre dans, avec et par le risque en cherchant dans les changements, les opportunités, les capacités de rebonds, l’amélioration des capabilités. Loin d’être adaptation passive ou abandon des risques sur les autres (et sur les plus pauvres en priorité), la résilience est un outil de travail collectif, le second critère majeur de jugement.

 

« Pour Alters Média, les pierres de touche, ce seront l’approche globale, la résilience et la solidarité » 

La solidarité, parce que c’est le point de vue du long terme et de la sortie de ces crises par le haut, et sans doute de la survie. 
 

Les mots clés seront territoires, responsabilités économiques, sociales et environnementales : car les transformations profondes se feront sur les territoires, localement, en élargissant à tous les acteurs (citoyens, entreprises, territoires, Nations et internations) et à tous les domaines de la vie sociale, la notion de responsabilités. Alters Média s’adressera donc à tous ces acteurs, aux décideurs comme à ceux qui veulent contribuer aux changements nécessaires.
 

Le contenu sera organisé autour de quatre grands domaines (Approche globale et stratégique ; Économie et ordre matériel ; Nature, santé et environnement ; Société, travail et culture) présentés dans leurs éditoriaux respectifs.
 

Le N°1 est ouvert par le Grand Entretien de Mme Emilie Piette, Secrétaire générale du ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES) et du ministère de la Cohésion des territoires (MCT) et présente les réflexions de nombreuses personnalités intellectuelles, de l’économie et des territoires, sur notre époque à la lumière de ce que révèle la crise de la COVID-19. Nous mettons en perspective et détaillons ces contenus dans les éditoriaux présentant les quatre domaines.